Accueil   -   Zoom   -   Les expositions   -   Cours de photographie   -   Galerie   -   Blog    -      Contact     -     Liens  

Un long cheminement

Je me souviens avec nostalgie de mon enfance et du temps infini que je passais déjà à oberver la faune variée
dans les terrains vagues tout près de la maison familiale.
On ne parlait pas encore de réchauffement climatique et le terme biodiversité était encore à inventer.
Aujourd'hui, des barres d'immeubles ont remplacé le territoire du Traquet Pâtre et de la Rousserolle Verderolle que j'épiais, caché dans les buissons.
Du terrain de jeu de mon enfance, la nature, sous tous ses aspects, est devenue le sujet principal de casting de mon activité de photographe. Entre ces deux époques, un long cheminement, avec une constante : un inrérêt sans limite pour la vie sauvage autant sur le plan scientifique que dans sa dimension purement esthétique.
D'abord ornithologue, j'ai débuté par la mise au point de systèmes performants pour la digiscopie. Elle peut donner d'excellents résultats notamment pour les sujets hors de portée de la technique classique mais ne permet pas de figer les animaux en action !
Je suis donc passé aux reflex Canon (actuellement 5DMKIII et 1DMKIII) avec une gamme de plus en plus étendue de focales allant du 17 au 500 mm ce qui m'a permis d'élargir mon champ d'action.
Autodidacte, je me perfectionne sans cesse dans les techniques de prise de vue, de post-traitement des images et des nombreux aspects indissociables d'une bonne pratique.


Un paradoxe

Quel est le sujet de la photographie naturaliste ?
Le vivant ? : un fleuve de lave ou un paysage purement minéral seraient exclus ?
La nature ? : ce mot vient de l'anglais "nature" lui même issu du mot latin "naturia" signifiant naissance; il évoque donc ce qui est dans son état natif, c'est à dire qui n'a pas été modifié depuis sa naissance (Wikipedia). Il ne reste plus beaucoup de tels endroits de par le monde ! Et l'homme ? Une espèce à part qui n'en fait pas partie ?
Même difficile à définir, le sujet est vaste.
Les progrès technologiques, les facilités de déplacement vers les endroits les plus reculés du globe, l'échange rapide d'informations ont encore élargi l'inspiration d'un nombre croisant de photographes talentueux.
Et pourtant bien peu trouveront la reconnaisance dont ils rêvent. En dehors de quelques festivals et de la presse naturaliste, ce secteur du huitième art est trop peu médiatisé et, excepté quelques noms bien côtés, boudé par les galeries.
On parle beaucoup de biodiversité mais ce terme reste abstrait pour beaucoup de monde. Permettre à de jeunes talents ou à des photographes confirmés  de la mettre en scène, montrer sa beauté, sa fragilité et la nécessité de gestes concrets pour la protéger, voilà une mission que je me suis fixé en ouvrant un centre d'exposition photographique à Bruxelles. Ce centre est sans but lucratif. Infos : Les expositions


Attention ! Toutes les images de ce site sont la propriété exclusive de Jean Claude Lehoucq. Toute reproduction d'iamge contenue sur ce site est interdite sans l'autorisation de l'auteur. Si les droits d'utilisation d'une image vous intéressent, contactez moi pour plus de détails en indiquant le titre du cliché.
Toutes mes photos sont disponibles en tirage numérique haute définition  (Tiff ou jpg, en 300 dpi) mat ou brillant sur différents supports et différents formats (papier photo, Fine Art, dibond...

© Jean Claude Lehoucq 2014 - Toute reproduction interdite